7-11 ans Compétition

QUI VEUT LA PEAU DE ROGER RABBIT ? de Robert ZemeckisRoger Rabbit

Comédie — Animation/prise de vue réelle — États-Unis — 1988 — 1 h 44

Dès 7 ans

A Hollywood. Roger Rabbit, un gentil lapin blanc, personnage de dessins animés, est vedette d’une série à succès. Mais il n’arrive plus à se concentrer pendant le tournage car il est persuadé que sa femme Jessica, belle vamp que tous les hommes convoitent, le trompe. Or le supposé amant est retrouvé mort et Roger Rabbit est aussitôt soupçonné du meurtre par le juge Demort, impitoyable humain résolu à éliminer tous les toons grâce à un produit chimique. Heureusement un privé, Eddie Valiant, bougon au cœur d’or, aide Roger à prouver son innocence.

images

UNE VIE DE CHAT d’Alain Gagnol & Jean — Louis Felicioli (LE CHOIX DES P’TITS PROGRAMMATEURS TETE DE MULE !)

Policier — Animation — France — 2010 — 1 h 10 — créé à FOLIMAGE !

Dès 7 ans

Dino est un chat qui partage sa vie entre deux maisons : le jour il vit avec Zoé, fille d’une commissaire de police et murée dans le silence depuis la mort de son père, et la nuit il escalade les toits de Paris en compagnie de Nico, un cambrioleur d’une grande habileté. Tandis que Jeanne, la maman de Zoé, enquête sur une série de vols de bijoux, Victor Costa, l’ennemi public numéro un, kidnappe la fillette… une grande poursuite va alors s’engager dans Paris jusqu’au petit matin.

370379LE CONTE DES SABLES D’OR de Sam & Fred Guillaume et 143 élèves

Animation et prise de vue réelle / Documentaire / Suisse / 2017 / 45 min

Le Conte des Sables d’Or est un projet de film ancré dans la société. A travers un processus participatif de création, il propose un autre regard sur les enfants et adolescents en situation de handicap, à la fois sujets et acteurs de ce projet. Partant d’une trame narrative issue de séances de brainstorming avec les enseignants et les éducateurs de l’institution, les réalisateurs ont imaginé un scénario. Les élèves ont ensuite interprété ce scénario à leur manière lors d’ateliers d’expression en classe. Les proposition des enfants, qu’elles soient dessinées, parlées, mimées, jouées ou modelées ont servi à définir l’univers visuel du film et à enrichir la trame narrative. Ce sont aussi eux qui jouent dans le film, non pas dans leur environnement habituel, mais dans les univers qu’ils ont imaginés. La technologie actuelle permet de construire un monde à leur image à partir de maquettes, de dessins, de prises de vues réelles et d’images de synthèse. Des ateliers musique et bruitages ont été menés avec les élèves, générant une très riche matière de base pour la colonne sonore du film. Les héros de cette fable sont des enfants et des adolescents, construisant et jouant leur histoire, encadrés par des équipes éducatives et guidés par des professionnels du cinéma.